#defundSPVM

ci-haut : Pantalons, teinture et vinyle thermocollant sur toile et coton, 2018, Guillaume Adjutor Provost.


La-vision-des-communautes.-Budget-alternatif-Montreal-2021


Choisir la sécurité, la vraie : déclaration historique appelant à renoncer aux services de police et aux prisons et à bâtir des collectivités sécuritaires pour toutes et tous

Nous souhaitons nous tenir du bon côté de l’histoire. Nous croyons que nous pouvons bâtir une société qui valorise la vie humaine et non humaine et le territoire, et nous nous engageons à renoncer à l’utilisation de matricules, de fusils et de cages pour la gestion des inégalités.


633 millions de dollars, c’est le budget annuel du Service de Police de la Ville de Montréal.

Bien plus qu’un black bloc déterminé ou une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes, un mouvement large et organisé pour le définancement des polices est parmis ce qu’il peut y avoir de plus menaçant pour les policiers et policières, mais plus largement pour l’État aujourd’hui, et je ne peux que me réjouir et participer à l’amplification de cette idée à première vue radicale pour certain.e.s et pourtant d’une évidence qui devrait être dérangeante. La compréhension de la pertinence de cette approche et sa défense honnête doit passer par un apprentissage relatif aux questions de lutte anti-carcérale et de justice transformative, car le crime et la faute existent.

ON S’EN VIENT POUR VOS FONDS DE PENSION

Samedi, 7 novembre 2020 à 13h aura lieu une manifestation contre la brutalité policière et le racisme systémique dans les services de police. Le 29 octobre 2020, le SPVM a abattu Sheffield Matthews de 7 balles, alors qu’il était en détresse. C’est une victime de plus et une de trop à la longue liste de personnes en besoin d’assistance, particulièrement de personnes noires, autochtones ou racisées, tuées prématurément par la police. Cette manifestation servira à commémorer la mémoire de ces personnes, parties trop vite et de manière injuste.Veuillez garder en tête que nous sommes présentement toujours en pandémie et donc le port du masque et les mesures de distanciation sociales, dont le 2 mètres de distance entre personnes vivant à différentes adresses, devront être respecter.—Nous reconnaissons que cet événement prend place en territoire autochtone, lequel n’a jamais été cédé. Nous reconnaissons la nation Kanien’kehá: ka comme gardienne des terres et des eaux que nous occupons aujourd’hui.Tiohtiá:ke / Montréal est historiquement connu comme un lieu de rassemblement pour de nombreuses Premières Nations et alors que nous nous rassemblons sur ces terres pour dénoncer le racisme systémique et la brutalité policière, nous nous devons de reconnaître leur imbrication dans l’héritage colonial canadien, de même que notre position en tant qu’occupants de ces terres non cédées. Nous reconnaissons la colonisation continue, de même que le racisme et les injustices auxquels font face les Premières Nations sur leurs propres terres. Nous reconnaissons également que des milliers de personnes afro-descendantes ont été mises en esclavage, déplacées et policées sur ce même territoire. En effet, la présence des communautés noires canadiennes est directement liée aux logiques capitalistes et suprémacistes blanches qui ont motivé la colonisation américaine et caribéenne par les peuples européens, la mise en esclavage des peuples afro-descendants par les peuples européens afin de construire sur les terres qu’iels avaient volé, de même que la colonisation continue de nos terres et du continent mère. Nous vous invitons donc à en apprendre plus sur l’impact continu de la colonisation des peuples autochtones de l’Île de la Tortue, connue sous son nom colonial de Canada, et à vous renseigner sur ce pan de l’histoire et l’actualité «canadienne» et «québécoise».

à cette manifestation, on peut entendre :

Say his name ! Say her name

Pas de justice, pas de paix, fuck the police

On avance, on avance, on définance

ainsi qu’un agitateur en skateboard, d’une grande aggressivité à l’égard des manifestant-e-s, qui se fait calmer par les policier-ère-s, à sa grande incompréhension alors qu’il croyait trouver des allié-e.s.


defund.ca/montreal

defundthepolice.org

facebook.com/DefundtheSPVM


https://spvm.qc.ca/upload/images/310-310pixels/BEI.jpg