Compagnie de la Montagne d’Or

La Montagne d’or est un projet d’exploitation minière d’une concession aurifère de l’ouest de la Guyane française porté par la Compagnie Minière Montagne d’Or, une coentreprise de la société junior canadienne Columbus Gold, chargée de l’exploration, et de la société russe Nordgold, chargée de l’extraction.

Le projet a fait l’objet d’un débat public en 2018, durant lequel ont émergé, d’une part, une contestation de la part des citoyens, des élus et des associations, en particulier les organisations amérindiennes et le collectif Or de Question, et d’autre part, des soutiens au projet. Le projet est abandonné par le gouvernement en mai 2019. Un autre projet de mine à ciel ouvert, nommé “Espérance” est déposé en 2020 plus à l’Ouest. (Wiki)


Le projet Montagne d’Or est un projet de mine d’or industrielle, situé au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, à 125 km par piste et à plus de 50 km de toute habitation. Le gisement d’or primaire de Montagne d’Or se situe dans le secteur de Paul Isnard, faisant l’objet d’activités minières en continu depuis plus de 140 ans.

Le projet prévoit de développer le potentiel inexploité d’or primaire du gisement de Montagne d’Or en mine à ciel ouvert, et participer à l’essor de la filière minière en Guyane et au-delà. L’objectif est d’extraire 85 tonnes d’or de réserves déjà définies sur le gisement, soit une production d’or d’environ 6,7 tonnes d’or par an, sur douze ans minimum.

La Compagnie Minière Montagne d’Or, (CMO) a conçu le projet de façon à mobiliser les meilleures techniques disponibles pour sa réalisation et son exploitation, en maximisant les retombées locales tout en réduisant au  maximum les impacts sur l’environnement.

article17436

article17948

Histoire-coloniale-de-la-Guyane


Histoire-de-la-Guyane-francaise-1889


Dynamiques-territoriales

Aux-origines-du-nom-Guyane.-Essai-de-toponymie-historique

Droits-des-peuples-autochtones-a-la-terre-et-au-patrimoine-1998

Abolir-la-doctrine-de-la-decouverte-2018

La-doctrine-de-la-decouverte-et-la-terra-nullius.-Reaction-catholique-2016

Rose-Francoise-Morphosyntaxe-de-lemerillon-2003