Jacqueline Lessard, auteur–e

Ma grand-mère est autrice, ou plutôt auteur–e comme elle l’a toujours prononcé, insistant depuis longtemps sur le féminin de sa position mais conservant l’appelation plus classique. J’aime tous ses livres, pour différentes raisons, certaines strictement sentimentales et familiales, d’autres raisons littéraires car elle a un style, en plus d’une force de travail et de la rigueur, une imagination déjà débordante conjugée à une vie matière à thrillers, polars et récits diplomatiques dans une forme d’autofiction instruite. Elle travaille en ce moment même à la rédaction d’une biographie surprenante de sa vie et celle de son mari, et j’ai le privilège de la suivre depuis mon adolescence dans l’élaboration de son oeuvre tardive, enrichissant à travers elle mon rapport à la littérature et l’écriture, et d’autres choses plus précieuses encore. Une bibliographie commentée de ses livres et des inédits suivront un jour.

Sortie rue Cambon (2004)

https://secure.sogides.com/public/produits/9782/764/801/mo_9782764801048.jpg

Les Enfants d’Annaba (2006)

Les Charteuses (2008)

https://www.gallimardmontreal.com/system/articles/images/grand/9782896470891.jpg

Un homme sincère (2010)

https://medias.groupehmh.com/storage/medias/1611/large-L97828964724991.jpg?v=1550007915

Une affaire de conscience (2010)

https://medias.groupehmh.com/storage/medias/1628/large-L97828964727581.jpg?v=1525824621

La Menace du Cygne (2012)

https://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1313/1313399-gf.jpg